Monday, June 17, 2013

#occupyERT

Το πρόγραμμα της υπό κατάληψη ΕΡΤ

L'Initiative de solidarité avec la Grèce qui resiste retransmet le programme de ERT 





et celui de la chaîne publique de Thessalonique ici




Mardi matin, le gouvernement a publié encore un acte de contenu législatif, une procédure normalement utilisée pour des cas d'urgence extrême, et qui donne la possibilité aux Ministres d'activer des nouvelles lois sans avoir besoin de l'approbation du Parlement. Cet act législatif stipule que les ministres ont dorénevant la possibilité de fermer des agences publiques et licencier leur personnel avec une simple décision ministerielle. Quelques heures plus tard, par un autre acte législatif le gouvernement décidait de fermer l'ERT ce même minuit. Depuis mardi soir, ERT diffuse son programme depuis le siège occupé et plusieurs chaînes étrangères, ainsi que la chaîne 902 du parti ommuniste grec, retransmettent ce programme. Le Ministre des Finances Yiannis Stournaras, a donc menacé ERT et son personnel, ainsi que les autres médias qui ont opté pour diffuser le programme de la ERT occupée, par solidarité. Dans son email, il a noté que la diffusion du programme avec le logo de la ERT serait considéré illégale, et qu'ils auraient des répercussions.

En ce moment, la télé d'ERT diffuse en ligne et par satellite via European Broadcastig Union.

L'Initiative invitée chez RadioPanik pour parler de la #ERT


En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pouvez écouter une discussion sur le contexte général en Grèce et les derniers dévelopments concernant ERT.

Merci à RadioPanik pour cette invitation.

Vous pouvez écouter ici.

Friday, June 14, 2013

Rassemblement des journalistes Belges et Européens en solidarité avec ERT


A l’appel des syndicats ACOD, ACV et VSOA  de la chaîne belge néerlandophone VRT des journalistes se sont rassemblés devant l’ambassade de la Grèce à Bruxelles pour protester la décision de fermeture d’ERT. Ils se sont rejoints par la Fédération internationale des journalistes, l’ITUC et bien sûr l’Initiative.



Présentation sur la destruction de services public en Grèce pour la CGSP de la Communauté française


L’Initiative a répondu à l’invitation du syndicat CGSP de travailleurs dans la Communauté française à Bruxelles pour faire une présentation sur l’état des services publics en Grèce après trois ans de privatisations et des coups salariales et budgétaires. Le débat a eu lieu après la projection de quelques extraits du film "Catastroika". 

Les travailleurs avaient pleins de questions sur la situation pénible dans les bureaux de taxes, les hôpitaux et les écoles qui est venue comme résultat de la politique de la Troika ainsi que sur des modes de résistance comme l’occupation des ministères et la coordination avec d’autres secteurs. 

Le représentant de l’Initiative a fait appel pour que les travailleurs en Belgique utilisent leur formidable force syndicale  qui est parmi les meilleurs organisés en Europe afin d’abattre les mesures d’austérité qu’ils s’imposent aussi ici. 

Il a aussi distribuer une étude du Radiobubble sur les privatisations en Grèce. 
  
Voici quelques photos:

Thursday, June 13, 2013

Protestation contre la fermeture de ERT à Bruxelles


video

L'Initiative de solidarité avec la Grèce qui resiste a appelé hier à un rassemblement protestataire devant l'Ambassade de la Grèce à Bruxelles, pour dénoncer la décision dictatoriale du gouvernement de fermer la télevision et radio publiques grecques (ERT),

Nous avons aussi voulu démontrer notre solidarité avec les travailleurs de la radio et télévision publique. Le gouvernement a déclaré la fermeture de ERT mardi 11 juin et y a procédé le soir du même jour, en coupant le signal. Les travailleurs ainsi que de miliers de gens ont tout de suite occupé les bâtiments et depuis ils diffusent un programme continu. Malgré les efforts du gouvernement d'empêcher la diffusion, plusieurs chaînes du monde, comme la TVE espagnole, Euronews ou le RIK chypriote, rediffusent le programme. La nouvelle a fait la une de tous les médias européens.


La télévision et radio publiques appartiennent au peuple grec. Le gouvernement les a fermées par un décret présidentiel et s'est précipité à le publier au Journal Officiel. Il a aussi coupé les sites web, ainsi que le programme satelite, qui a pour longtemps été le contact des grecs immigrés avec la Grèce.


Tuesday, June 11, 2013

Με αφορμή μια συνέντευξη του Προέδρου της Ελληνικής Κοινότητας Βρυξελλών

Απάντηση της Πρωτοβουλίας Αλληλεγγύης στην Ελλάδα που αντιστέκεται στον Πρόεδρο της Ελληνικής Κοινότητας Βρυξελλών (συνέντευξη της 10ης Ιουνίου 2013 στο Πρώτο Θέμα

Οι απαντήσεις του Προέδρου, κυρίου Αργυρόπουλου παρατίθενται αυτούσιες, και τα σχόλιά μας έχουν εισαχθεί αμέσως μετά την καθεμία.

"- Πόσα μέλη αριθμεί η Ελληνική Κοινότητα Βρυξελλών; Πώς διατηρείται στη ζωή η κοινότητα;

Η Ελληνική Κοινότητα Βρυξελλών έχει πολύ λίγα ενεργά μέλη. Μπορεί συνολικά να ζουν 20.000-22.000 Έλληνες στις Βρυξέλλες, όμως μόλις 3.000 είναι ενεργοί, παρότι η εγγραφή στοιχίζει δέκα ευρώ για τη διετία. Ο κόσμος δεν ενδιαφέρεται.
Από το 2009 και μετά ο κόσμος άρχισε να μην πλησιάζει τις οργανώσεις, οι οποίες πεθαίνουν. Εμείς σαν κοινότητα ζούμε γιατί πραγματοποιούμε δραστηριότητες: πέρα από τις εθνικές εορτές που αφήνουν κάποια χρήματα, προβάλαμε τα ελληνικά κρασιά και συμμετείχαμε στο Φεστιβάλ Bruxelles Euro Folkore με παραδοσιακούς χορούς, που είχε μεγάλη απήχηση."

Πρόεδρε, όταν εσύ ο ίδιος λες πως τα τελευταία τρία χρόνια (εντελώς τυχαία, τρία χρόνια ζωής μετράνε στην Ελλάδα τα μνημόνια) έχουν φτάσει στις Βρυξέλλες 20.000 Έλληνες για να βρουν δουλειά, οι διπλάσιοι δηλαδή απ’όσους υπήρχαν μέχρι να αρχίσουν τα μνημόνια, και ταυτόχρονα λες πως οι εκδηλώσεις της κοινότητας είναι χοροι, και γιορτές ευρωφολκλόρ, και εκμάθηση ελληνικών σε Βέλγους, τι απ’αυτά πιστεύεις πως ενδιαφέρει τους 20.000 Έλληνες που ήρθαν και ψάχνουν για δουλειά; Μήπως δεν φταίνε αυτοί που έχουν φτύσει την Κοινότητα; Επιπλέον η δουλειά στα ελληνικά εστιατόρια κάπου πήρε το αυτί μας ότι είναι δουλειά ανασφάλιστη, στα μαύρα, με ατέλειωτες ώρες εργασίας, και μισθό όσον θέλει ο εργοδότης... Κοινώς, φτηνά εργατικά χέρια για τους 'δικούς μας' καταστηματάρχες. Ή μήπως κάνουμε λάθος;

"- Τα τελευταία χρόνια έχουν φτάσει στις Βρυξέλλες πολλοί Έλληνες για αναζήτηση εργασίας;

Τα τελευταία τρία χρόνια υπολογίζονται πως έφτασαν 20.000 και από αυτούς βρήκαν δουλειά μόνο 2.000-2500. Καταφθάνουν νέοι από όλα τα μέρη της Ελλάδος αλλά κυρίως από την Αθήνα με βιογραφικά τεσσάρων σελίδων, οι οποίοι δεν πρόκειται να επιστρέψουν στην Ελλάδα εφόσον βρουν εργασία.
Βέβαια, το θέμα είναι η γλώσσα, γιατί μπορεί να υπάρχει ζήτηση για γιατρούς, νοσηλευτές και μηχανικούς αλλά το πρόβλημα είναι ότι στην Ελλάδα όλοι μάθαιναν αγγλικά, ενώ εδώ θέλουν γαλλικά."

Υπάρχουν και πάρα πολλοί Έλληνες που ξέρουν γαλλικά αλλά δουλειά δε βρίσκουν. Όπως επίσης υπάρχουν και χιλιάδες Βέλγοι που ξέρουν και γαλλικά και φλαμανδικά αλλά επειδή κλείνουν εργοστάσια μένουν και αυτοί χωρίς δουλειά. Το πρόβλημα πρόεδρε δεν είναι η γλώσσα. Το πρόβλημα είναι η ανθρωποκτόνα πολιτική που εφαρμόζεται πλέον σε όλη την Ευρώπη, και όσοι είναι βολεμένοι κάνουν πως δε τη βλέπουν. Αλλά ακόμα και αν το πρόβλημα είναι η γλώσσα, εσύ πρόεδρε που ασχολείσαι τόσα χρόνια με την κοινότητα, τι έκανες για να τους βοηθήσεις; Τους έδειξες πού να μάθουν γαλλικά; Έκανες καμία σχετική εκδήλωση-ενημέρωση για αυτό;

Monday, June 10, 2013

La lutte de Skouries: vidéo et nouvelles


Vidéo sur la projection du documentaire de Yorgos Avgeropoulos 'Le trésor de Cassandre' dans le cadre du festival Millenium, et du débat qui a suivi...

Le gouvernement poursuit son soutien sans failles de la compagnie minière Eldorado: Après avoir mis à la disposition de la compagnie 1/4 des effectifs de police de la région pour la protection du site, il subventionne à présent 4.885 postes de stages dans les mines jusqu'en 2014!
Les fameux emplois créés par l'industrie, sont en faits postes de stagiaires payés par le contribuable grec! Au prix d'environ 30 million d'euros!

Alors que le gouvernement grec, se comportant comme simple gestionnaire d'un pays colonisé par le Canada, essaie de rassurer les 'investisseurs' qu'il fera de son mieux pour les laisser détruire une région entière et partir avec quelques milliards en poche, des membres du comité de lutte des habitants se sont rendus au Canada, où ils ont rencontré des députés du parlement fédéral, des membres du ministère des affaires étrangères et des investisseurs- actionnaires d'Eldorado Gold y compris le fonds de pensions et les syndicats qui ont montré un grand intérêt pour savoir ou va l'argent des travailleurs. Ils ont été très bien réçus, et participé à plusieurs réunions publiques, tandis que la compagnie a même dû envoyer son président, Norm Pitcher, pour participer au débat avec les représentants des habitants, mais -surprise surprise- il est parti après sa présentation sans attendre les questions!!!

Post en grec ici et en anglais ici.
Posts en grec sur la projection à Bruxelles ici et ici

Monday, June 3, 2013

Projection du film documentaire “Le trésor de Cassandre”


Mercredi 29 mai, l'Initiative de solidarité avec la Grèce qui résiste a organisé la projection du film documentaire “Le trésor de Cassandre” au CIVA à Bruxelles, dans le cadre du festival Millenium. Le film traite de la construction d'une mine d'or dans la région de Skouries, en Chalkidiki du nord, une région où se trouve une forêt ancienne. Le film présente l'impact environnemental désastreux de la construction de la mine, ainsi que les conditions de vente de la superficie, pour le moins douteuses, par l'Etat grec au consortium Hellas Gold, et le mouvement de résistance qui s'est développé depuis plus d'un an dans la région.

Ce mouvement a connu une vague de solidarité très vaste en Grèce, ainsi qu'à l'étranger.

La projection a été suivie d'un débat, auquel ont participé le professeur de l'Université de Thessalonique, Kyriakos Panagiotopoulos, un représentant d'Amnesty International, Giorgos Kosmopoulos et un représentant de la compagnie Hellas Gold, Yiannis Trikaliotis. Le débat a été modéré par Meabh Mac Mahon de EU observer



Saturday, June 1, 2013

''if half our heart is here, the other half is in Istanbul'' In solidarity with the protesters in Turkey

We look to the situation in Turkey and while the initial response is one of anger at the governments brutal repression, we take heart from the continued struggle of the people. As Nazim Hikmet would say, if half our heart is here, the other half is in Istanbul and throughout Turkey. We take to the square of Taksim and beyond with our Turkish brothers and sisters in the spirit of solidarity. Fight on! We stand beside you!

ANGINA PECTORIS
By Nazim Hikmet

If half my heart is here, doctor,
the other half is in China
with the army flowing
toward the Yellow River.
And every morning, doctor,
every morning at sunrise my heart
is shot in Greece.